Le rayon vert

30-32 rue Van Huynegem
1090 Bruxelles

Facebook

MANON ACHE Instants de vie, délicatesse et espièglerie

04/04/2014

Fraîche, pétillante, audacieuse, seule en scène au piano, la schaerbeekoise Manon Ache met en musique des petits récits de vie. Elle partage ses humeurs, ses émois, ses spleens et ses colères fugaces et adorables. Biberonnée aux textes poétiques et réalistes de ses aînés, elle s’est imprégnée d’Anne Sylvestre et de Barbara, mais aussi de Brel ou de Renaud, avant d’être touchée, plus tard, par Lynda Lemay ou Pierre Lapointe. Elle a trouvé chez ces artistes des exemples aussi subtils que puissants : ils ont fondamentalement influencé sa plume et ses compositions. Auteur d’un premier EP « La douleur embellit l’écrevisse », elle s’est adjoint la complicité de John Janssens, claviériste pour Samir Barris et Puggy, Matthew Irons et Gil Delogne aux guitares, Nicholas Yates à la contrebasse, Céline Chappuis au violoncelle et Jordan Greenwood aux percussions. Cette joyeuse bande a mis son impressionnante expérience pour enregistrer un « six titres » élégant et délicat. Ils sont inscrits au répertoire de Manon lors de son one-woman-show au Rayon Vert. Ces quatre vers situent assez bien le style de la belle…

‘‘Tu me pensais pas capable / De te lâcher mon amour / T’as rien vu et c’est dommage / Je me casse pour toujours’’…

Voir aussi son site internet.