Bercée par la voix de sa mère, Noémie Houbart chante et invente des mélodies depuis son plus jeune âge ; sur le chemin de l’école pour combler sa lenteur de vivre, sans doute aussi pour s’éloigner de cette ville qui grouille de stress, Bruxelles et son quartier Jettois d’Esseghem. Elle compose chaque jour a capella des fragments et les répète sans cesse pour rigoler de celle que l’on nomme bientôt à l’école « la tortue ». Ainsi, tel un mantra, NoHo cristallise le flot de vos pensées. Il est inutile de résister au baiser de la tortue.

Des années plus tard, sa route croise celle du guitariste & producteur, Quentin Dujardin. C’est le choc. Le grain de sa voix le touche et ensemble, ils décident de s’installer dans le Condroz liégeois pour travailler sur les premiers enregistrements. La ligne directrice émerge en quelques semaines et l’univers de NoHo se dessine sereinement. Un son dépouillé et sans artifice voit le jour. Des prises de voix directes et des grooves lents s’installent à l’image de ces forêts qui entourent le village qu’ils habitent.

Le temps est venu maintenant de partager cette histoire plus loin car le chemin reste imprévisible pour cette artiste à la fois forte, sensible et fragile. Un univers slow folk en expansion lente.

NoHo (voix), Quentin Dujardin (guitares et stomp)

Organisateur: Le Rayon Vert
Heure: 20:30
Prix: 18 € / 15 € (étudiants, chômeurs, retraités)
Inscription obligatoire: lerayonvert@skynet.be / 0498 637 597